#RestezChezVous,  Poésie

L’inénarrable D***, poème d’une patiente et amie

Voici un poème, improvisé au téléphone, dédié à un patient de l’unité Rosa Parks et qui est l’ami de beaucoup de gens ici. Son auteure est toute aussi sympathique, parfois extrêmement maniaque ou hypomane, parfois dépressive et éteinte très durement, une amie chère.

Souhaitons lui la bienvenue en tant que nouvelle contributrice, en attendant de pouvoir sortir de l’hôpital et de proposer des interviews de soignants, de psychiatres, d’experts en neuro-sciences, aussi bien que ces « malades psychiques » qu’on ne rencontre pas ici aux Hôpitaux de Saint-Maurice, les autistes.

Bonne soirée, bonne lecture. Faites attention, cet épisode de notre histoire sanitaire et sociale s’avèrera peut-être être une grande cure de désintoxication pour des pays entiers, on tiens le bon bout !

Stan

Tu ne prends ni la carte ni les chèques
Comment tu vas faire ?
Les dealers ne sont plus à l’heure
Cocaïne, crack, cerise, bonbons, plus rien n’est bon
Confinement
Plus d’approvisionnement
Tu vas péter les plombs
T’en mettre plein le f***
Lamaline, codéine, il faut t’en faire préscrire
Mais voilà, tu n’en auras pas !…
Tu peux toujours réver, et te mettre à rimer
Écoute Roméo Elvis, et balance du pelvis
Comme le King, tape sur ton thorax
Le gong a sonné, il faut arrêter
C’est mieux que les Épinettes, où l’on mange des galettes
So long my boy
Be a bad boy
Tu as Les épaules, pour trouver ton pôle
Plus besoin de thymorégulateurs
Remets-toi à l’heure
Dessine des vagues
Et prends un airbag
Tu es le plus fort
Tu es Edgar Faure !
Je t’enbrasse
Nous aussi on brasse
Plus de drogues mais des liasses !?
Un p’tit kif de thaïlandais
Je préfèrerais des panais
Même si c’est franchement fadasse
Tu es le vrai bad ass !
Je t’embrasse très fort
Entre tes deux yeux d’opale.

Corinne Evin


Video ThumbnailVoici un poème, improvisé au téléphone, dédié à un patient de l'unité Rosa Parks et qui est l'ami de beaucoup de gens ici. Son auteure est toute aussi sympathique, parfois extrêmement maniaque ou hypomane, parfois dépressive et éteinte très durement, une amie chère.Souhaitons lui la bienvenue en tan

Video ThumbnailVoici un poème, improvisé au téléphone, dédié à un patient de l'unité Rosa Parks et qui est l'ami de beaucoup de gens ici. Son auteure est toute aussi sympathique, parfois extrêmement maniaque ou hypomane, parfois dépressive et éteinte très durement, une amie chère.Souhaitons lui la bienvenue en tan
Ajout de S. D.
Partager
  • 8
    Shares
Corinne Evin

Orthophoniste, neuro-psychologue, journaliste, peintre et danseuse avant tout, je suis là pour faire une passerelle entre l'Art et le domaine des sciences du cerveau. Aussi bien thérapeute que patiente.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *