Anonyme,  Associatif,  Droit des hommes,  Droits des Femmes,  Entretien,  Hospitalisation,  Humaniste,  Passion,  Projets,  Sauvons nos enfants

N’importe quoi ! N’importe qui !

2 minutes de lecture

Du monde, qui dit tout, comme ça lui vient, des colosses aux pieds d’a­vril (c’est nous ça ?!), des petits-grands. Qui doutent, qui chantent, qui parlent et rappent !


  1. Complément d’en­tre­tien, anonyme Invitée 2:50
  2. Yannick Poveda, Chris, impro­vi­sa­tion, cour­sive de l’étage Gangstas 2:29
  3. Tu me la roule de la clope ? 0:59

Une péti­tion a été mise en place pour ten­ter de faire obéir la France à ce à quoi elle s’est enga­gée de façon mul­ti­la­té­rale, avec ce que compte notre beau monde idéa­li­sé par le texte légis­la­tif décla­ra­tif de pays libé­raux, au sens où ils excel­le­raient à faire hon­neur aux Droits de l’Homme.

D’après une comis­sion de l’O.N.U., peuples libres, les malades psy­chiques ne devraient pas souf­frir de la dépos­ses­sion de leur capa­ci­té à don­ner leur parole même si elle est mal enten­due et à jouir de leurs inal­té­rables droits à l’in­dé­pen­dance finan­cière, légale, admi­nis­tra­tive et citoyenne.

En met­tant fin aux mesures de cura­telle simple ou ren­for­cée et de tutelle, en redon­nant ain­si sa digni­té à la per­sonne malade, en réta­blis­sant le droit à choi­sir ses soins, avec ou sans l’a­val d’un méde­cin, parce que troubles psy­cho­lo­giques ne signi­fie pas abo­li­tion de la luci­di­té, soit-elle dif­fé­rem­ment expri­mée, reven­di­quée ou non.

Redonnons-nous le pou­voir de vivre en citoyens éclai­rés par toutes les lumières, celle caduque de la pra­tique de la psy­chia­trie de l’ad­mi­nis­tra­tion délé­guée à plus valide que soit détruit des vies.


Marguerite-Marie Chaussart donne sa réac­tion à chaud après la lec­ture du texte de la péti­tion. Un entre­tien entre deux patients qui se connaissent bien et qui ren­contrent des dif­fi­cul­tés semblables.
Stan Printer

Poète et essayiste amateur. Féru de technologies, de toutes créations artistiques. Connait la psychiatrie comme patient borderline depuis 24 ans. Souhaitant ici apaiser le dialogue entre toutes parties de la psy moderne et faire rencontrer des mondes qui s'affrontent ou s'ignorent. Prêt à dénoncer toute injustice subie par les malades psychiques quel que soit leur mode de prise en charge. Amoureux du genre humain.

Commentez dingue !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.