Notre page Facebook, le lien social en réseau 1
Facebook,  Présentation de l'asso,  Réseaux sociaux

Notre page Facebook, le lien social en réseau3 minutes de lecture

Tempête ? À nos déjà plutôt nombreux bienfait(rice)eur.s : l’espoir en une santé mentale nouvellement traitée, sans que le vent ne fasse s’envoler nos efforts, et le travail acharné, vaincront.

Voici la première publication de notre page Facebook. Vous êtes tous invités à vous y abonner. Personnellement, je me méfie des réseaux sociaux (et de toute plateforme, comme YouTube, dont vous êtes, selon l’adage, le produit si son accès est rendu gratuit). Nous serons, en tant qu’O.N.G., toujours gratuits. Nous utiliserons progressivement des outils du Web décentralisé, bien inspirés par des initiatives de type Framasoft. Nous compterons sur vos dons, d’abord pour nous investir pleinement dans l’association Nos Blouses, techniquement, d’un point de vue de la promotion sur divers médias porteurs, puis, ce sera le but, en faveur d’initiatives élevant cette science au rang des sagesses utiles et des outils qui révèle une crise invisible. Vous êtes les bienvenus ici et sur ce réseau social qui n’a rien de parfait. Comme dit plus haut, le travail vaincra…



« Bienvenus à toutes et à tous sur la page de notre future association #NosBlouses !

Nos Bouses se voudra la courroie de transmission de plusieurs générations cohabitants quelque part dans le milieu de la santé mentale, soignés comme soignants.

Notre point de départ est une unité psychiatrique, nommée Rosa Parks, aux Hôpitaux de Saint-Maurice, lieu asilaire du secteur de psychiatrie Paris-centre dirigé par le docteur Khidichian, dans laquelle furent ou sont hospitalisés les trois membres fondateurs :

  • Stanislas Dejoie, le président ;
  • Marguerite-Marie Chossart, la secrétaire ;
  • Noémie Mariani, la trésorière.

Nous sommes tous trois très motivés par ce projet, il va nous coûter du temps, de la sueur et des larmes, mais c’est pour faire communauté, ensemble, tous membres et adhérents confondus, que nous allons nous atteler à ce travail de concorde.

La future association a déjà son site web, https://nosblouses.org.

On y trouvera absolument de tout : comptes rendus de débats, manifestes et introductions afférents à nos objectifs, vidéos et clips audios d’entretiens entre patients, spécialistes, familles de malades, anonymes, scientifiques renommés, psychiatres, psychologues et psychanalystes, …

Et ces prises de parole, ces dialogues et ces articles écrits, filmés ou enregistrés avec un Dictaphone seront un moyen de tous nous mettre à la croisée du chemin qui séparent mépris et indifférence, et empathie et compréhension pour les malades psychiques comme pour les membres du milieu intra et extra-hospitalier.

C’est un vaste chantier qui nous attends, vous pourrez déjà lire les prémices. Nous allons y mettre tout notre cœur et toute notre fiefée sagesse, et nous espérons que nous retiendrons de votre attention, de votre écoute et de votre bienveillance.

Le dépôt des statuts devrait se faire d’ici la semaine du 2 mars 2020. Nous y sommes presque !

En attendant de découvrir une miriade de personnages plus étonnants les uns que les autres, vous pourrez suivre les préparatifs ici, et bien sûr plus exhaustivement sur notre site Web.

Que le meilleur nous arrive à tous, par la défense de la santé mentale et de tous les humains qui y travaillent. Pour le bien commun, pour cette cause qui sera le problème sanitaire numéro un dans le monde dans notre 21è siècle, échangeons, rions, sourions, transmettons.

Je vous souhaite une belle découverte des « fous fous » que nous sommes. Bonne journée à tous.

Aux âmes perdues le sentier, aux corps lassés le soutien, aux têtes froissées « la la » plume !

Solidarités. »

Stanislas Dejoie, président fondateur à venir.


Notre page Facebook, le lien social en réseau 2
Notre première bannière et image de couverture https://fb.me/nosblouses est une photo du tableau imprimé qui surplombe le banc qui fait face à notre bureau infirmier.
Partager
  • 3
    Shares
Avatar

Autodidacte, poète et essayiste amateur. Féru de technologies, de toutes créations numériques. Connait la psychiatrie comme patient borderline depuis 20 ans. Souhaitant ici apaiser le dialogue entre toutes parties de la psy moderne et faire rencontrer des mondes qui s'affrontent. Prêt à dénoncer toute injuste subie par les malades psychiques quelle que soit leur mode de prise en charge. Amoureux du genre humain. [wp-story]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *