• L’inénarrable D***, poème d’une patiente et amie

    Voici un poème, impro­vi­sé au télé­phone, dédié à un patient de l’u­ni­té Rosa Parks et qui est l’a­mi de beau­coup de gens ici. Son auteure est toute aus­si sym­pa­thique, par­fois extrê­me­ment maniaque ou hypo­mane, par­fois dépres­sive et éteinte…